28 novembre, 2007

Nounours

Soudan: une Britannique arrêtée pour avoir nommé un nounours Mohamed
26.11.07 19h57
( c ) AFP Le Monde Musée de l'homme

"La police soudanaise a arrêté une institutrice britannique et l'a accusée d'insultes envers le prophète Mahomet pour avoir permis à des écoliers de nommer un ours en peluche Mohamed, ce qui la rend passible de coups de fouets et d'expulsion.
Gillian Gibbons a été arrêtée à Khartoum dimanche à la suite de plaintes de parents qui contestaient qu'elle ait permis à des écoliers âgés de six ans de nommer le nounours Mohamed, constituant ainsi une "insulte" au prophète des musulmans.
L'incident a eu lieu dernièrement dans une école privée enseignant l'anglais.
Ce délit est passible de la peine de mort pour les musulmans au Soudan, qui applique la charia (loi islamique) dans le nord du pays. S'ils sont jugés coupables, les non-musulmans sont eux passibles de coups de fouets, de peines de prison, d'une amende et de mesure d'expulsion.
L'institutrice a passé la nuit de dimanche à lundi en détention mais n'a pas encore été inculpée.
"Elle a été arrêtée hier par la police locale et elle se trouve actuellement dans un poste de police de Khartoum. Nous lui avons rendu visite hier, elle est bouleversée mais elle va bien", selon un porte-parole de l'ambassade britannique à Khartoum.
"Nous suivons l'affaire avec les autorités soudanaises ainsi qu'avec l'école, qui lui fournit une assistance juridique. Elle n'a pas été formellement accusée mais l'enquête se poursuit", a ajouté le porte-parole.
Par l'appellation du nounours, l'institutrice britannique n'a jamais eu l'intention de faire une offense, affirme l'ambassade.
Ses collègues ont exprimé l'espoir que Mme Gibbons, qui enseigne à la Unity High School, soit relâchée d'ici mercredi.
Les autorités soudanaises ont fermé cette école privée lundi jusqu'à nouvel ordre, a indiqué un enseignant de l'école à l'AFP sous couvert de l'anonymité.
La directrice de l'école, une ressortissante britannique, n'était pas joignable.
Le Sudan Media Centre (SMC), une agence de presse proche des services de renseignement, affirme que l'école a présenté ses excuses et que Mme Gibbons a été renvoyée de son poste.
"L'école s'est excusée formellement aux écoliers, aux familles et à tous les musulmans pour un acte individuel qui ne représente pas la politique de l'établissement ni son profond respect pour les musulmans et leur foi", indique le SMC en affirmant citer l'école.
Des responsables de l'Etat de Khartoum ont demandé un renforcement des mesures de contrôle des écoles étrangères au Soudan.
Pour les musulmans pratiquants, toute représentation de Mahomet est strictement interdite et jugée blasphématoire."
Le Soudan, le plus large pays d'Afrique, est une ancienne colonie britannique et entretient des relations diplomatiques avec Londres.

musée de l'homme nounours nounours musée de l'homme
Website counter